2 Les Gorges de la Pierre-Lys.

Formation des gorges de l’Aude.

Au fil des millénaires, l’Aude a creusé dans les calcaires du piémont pyrénéen des gorges spectaculaires, majestueuses, comme celles de Saint-Georges mais surtout celles de la Pierre-Lys.

Les eaux de l’Aude ont éventré les puissantes couches de sédiments marins et donné naissance à ce canyon vertigineux de plus de deux kilomètres de long.

L’Histoire:
La création du passage du défilé de la Pierre-Lys fut l’œuvre de l’abbé Félix Armand, qui donna lui-même solennellement le premier coup de pic au pied du rocher qui barrait l’entrée de la vallée ; cinq ans après, en mai 1781, un étroit et tortueux sentier passait déjà à travers cette masse énorme.

La Révolution française interrompit la suite des travaux ; mais l’œuvre fut reprise plus tard avec courage, et menée à bonne fin par l’abbé Armand. Le marquis d’Axat fit réaliser à ses frais la partie de la route menant du défilé jusqu’à Axat.

En 1821, le chemin qui était devenu une route fut classé route départementale et toute une région considérablement riche en forêts, en bestiaux, en fourrages, en sources thermales et minérales, jusqu’alors isolée et comme enfermée, se trouva dès lors en facile communication avec Quillan et le reste du département.

Le 22 mai 1904, à la Pentecôte, est inaugurée une ligne de chemin de fer entre Quillan et Saint-Paul-de-Fenouillet passant par Belvianes et traversant les gorges de la Pierre-Lys.

Le village de Saint-Martin-Lys.

Autres gorges.

Gorges de Saint-Georges.

Au fil des millénaires, les flots de l’Aude ont creusé dans les calcaires du piémont pyrénéen des gorges spectaculaires.
Les gorges de Saint Georges, en amont d’Axat, sont la partie la plus étroite de la Haute Vallée de l’Aude. Ici, la rivière a creusé la roche en un canyon de plus de 30 mètres de profondeur dont les parois ne sont distantes, par endroit, que d’une vingtaine de mètres.

Gorges du Rébentyou Défilé d’Able.

Ce n’est qu’en perçant le rocher que la circulation sur la rive gauche a été possible. Construit en 1867 pour permettre le passage des premières automobiles dans la vallée du Rébenty, ce chemin a permis de relier les villages en amont de Joucou (Belfort, Niort, Mérial, La Fajolle) à Joucou et Marsa pour se rendre ensuite sur Axat ou Quillan. (Sce: http://joucou.pagesperso-orange.fr/pages%20secondaires/gorges.htm)

Gorges de Galamus.

Gorges de La Frau.